2 L à vélo

Voyage à vélo en Amérique du Sud

Derniers coups de pédales en Colombie

Du 22 au 24 juin

Pour ces derniers jours en Colombie, nous pédalerons sur… la Panam bien sûr. Nous passerons un col à 3200 m et il n’y fait pas bien chaud ! Entre Pasto et Pedregal, la route est en travaux, c’est titanesque et cela crée des bouchons innommables !

Dans le village de Pedregal, c’est impressionnant ! Entre ceux qui viennent d’Ipiales et qui sont bloqués à la sortie nord du village et ceux qui se dirigent vers Ipiales et qui sont bloqués à la sortie sud du village, c’est une véritable ambiance de foire : ça klaxonne, les moteurs ronflent et fument, certains avancent, d’autres reculent, on s’arrête manger un morceau ou boire quelque chose, bref ça vit !!!

Nous aurons droit, un peu avant Ipiales, à un bouchon de 3 ou 4 kilomètres dû, non pas aux travaux, mais à une fête folklorique !!! Heureusement, nous pûmes avec nos vélos remonter toute la file des véhicules en passant à droite.

Nous allons quitter la Colombie après 31 jours passés dans ce pays. Nous y avons parcouru 1225 km, avons gravi 21 600 m de dénivelé positif.

Ce que nous avons aimé en Colombie :

La gentillesse des Colombiens, leur honnêteté, le sentiment de sécurité, les villes de Medellín et Popayan, le désert de Tatacoa, la vallée de Cocora et le parc de Tierradentro, les jus de fruits sur le bord des routes, la propreté des routes et des villes. Nous sommes plus réservés sur Salento, très joli village, mais trop touristique à notre goût. Pas de soucis avec les chiens colombiens mais plutôt avec les coqs qui chantent à toute heure de la nuit !!!

Nous avons fort apprécié les desayunos et les almuerzos, et la nourriture en général !!!

Ce que nous avons regretté en Colombie :

La difficulté pour bivouaquer ou camper : pas ou peu de camping, des habitations partout même dans des endroits improbables, des pentes très raides.

La non maîtrise de l’Espagnol qui limite les échanges avec les locaux.

  1. Elisabeth Coré

    Hello les amis. J’ai enfin pris le temps de cous lire, de regarder les photos et les vidéos que j’ai particulièrement adoré. Quelle claque ! Vous êtes vraiment courageux de rouler a quelques centimètres de ces monstres de la Panam ! Soyez prudents ! Et merci pour ces beaux paysages que vous nous faites découvrir ! Continuez bien ! Amitiés, Babette

  2. HAUET Alain

    Bondia Laure et Lionel.
    Après 15 jours passés dans les Alpes entre Allevard et Annecy, les Catalans sont enfin de retour chez eux. Nous pensons souvent à vous et à ce magnifique raid que vous effectuez, vos commentaires et photos nous font rêver et ces images qui défilent devant nos yeux nous les regardons assis alors que vous, vous pédalez, pédalez…..poussez, tirez les vélos, une belle leçon de volonté. Soyez prudents au milieu de ces monstres d’acier. Bonne route. Poutous Catalans à vous deux.
    Marité et Alain

  3. ys

    bonjour vous deux
    nous avons trouvé le pays d’auge vallonné et avec un peu de boue mais léger par rapport à vous
    attention en face de vous arrive un groupe de cyclos français, ils sont une dizaine
    et bien entraînés
    bizzz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén