2 L à vélo

Voyage à vélo en Amérique du Sud

A Chachapoyas

Du 13 au 18 août

Toujours bloqués à Chachapoyas, nous avons profité de la ville et de ses environs. La période était propice à la découverte car c’était la semaine pastorale et c’est quelque chose dans ces pays !!! Bien sûr, beaucoup d’animations ont trait à la religion mais pas que ! Les défilés se succèdent d’un jour à l’autre. Dans l’article précédent, c’était le défilé des institutions et celui des élèves d’une école. Dans cet article, ce sera une soirée consacrée au Festival de Danses de Chachapoyas, un défilé de mode sur la place de Armas, une journée de visite sur le site de Kuelap, un petit tour au Canon del Sonche et, pour clôturer cette semaine, l’inévitable procession du 15 août !

Festival de Danses

Quelque chose de non religieux (si,si !), un très beau spectacle de danses avec des groupes venant du Mexique, de Colombie, d’Equateur et du… Pérou bien sûr !

Une petite vidéo

Défilé de mode

Un défilé qui n’était pas emprunt de religion, c’est sûr !!!

KUELAP

La forteresse de Kuelap est situé à 3 000 m d’altitude. Ce matin, le mot Chachapoyas qui signifie « Guerrier des nuages » prend toute sa signification car effectivement, même si nous ne sommes pas des guerriers, nous y sommes dans les nuages, avec même quelques gouttes de pluie. Mais qu’importe, après avoir pris le télécabine, le seul du Pérou, construit par POMA, société française, nous arrivons sur le site. Une vingtaine de minutes de marche et nous sommes devant l’entrée de cette forteresse aux murs impressionnants. A l’intérieur, pratiquement un peu plus de 300 constructions, majoritairement cylindriques, occupent les différentes plates-formes. Ce sont principalement les familles les plus aisées du peuple Chachapoyas qui occupaient Kuelap pour être plus près du ciel ! C’était aussi un lieu religieux important où eurent lieu de nombreux sacrifices.

Le site est superbe même sous la grisaille et nous déambulons au milieu des ruines envahies de végétation, en suivant le circuit mis en place pour découvrir la cité. On peut regretter que toutes les agences organisatrices de cette visite arrivent en même temps car c’est un peu la foule là-haut !

Le Canon del Sonche

Partis découvrir le Canon del Sonche à six kilomètres de Chachapoyas, le temps moyen ne nous incita pas à faire beaucoup de photos, ni à y passer la journée.

Alors retour à Chachapoyas. Nous décidons de prendre un taxi. A l’arrêt du village de Huancas, avec une douzaine de personnes nous attendons vainement un taxi ou autre véhicule ! Arrive enfin un minibus ramenant les enfants de l’école. Une partie des enfants descendent, aussitôt remplacés par les personnes qui attendaient, nous compris. Et tout le monde de s’entasser sur des sièges dans un état… comme le reste du véhicule d’ailleurs. Comme il faut encore déposer chez eux quelques enfants, c’est parti pour un tour sur des pistes caillouteuses dans un véhicule brinquebalant et bruyant, entassés comme des sardines. Ensuite, on rejoint la piste menant à Chachapoyas. Sur le bord de cette piste, une femme attend avec un énorme ballot et une grosse bouteille… de gaz ! Nous sommes un peu inquiets : où va-t-on pouvoir mettre ça ? Le chauffeur, qui d’ailleurs est une « chauffeuse », stoppe le véhicule et descend. Elle ouvre une fenêtre et quelle n’est pas notre surprise de voir un pied de la conductrice… sur le rebord de la dite fenêtre. En fait, les bagages vont sur le toit mais comme il n’y a pas d’échelle, on pose un pied sur la roue, l’autre sur le bord de la fenêtre et hop ! on grimpe sur le toit ! On arrivera bien à Chachapoyas après avoir été pas mal secoués car le minibus allait bon train !!!

Notons qu’au passage, on passe devant un établissement pénitentiaire et on peut remarquer à l’entrée que les familles des détenus leur apportent différents produits et notamment du papier toilette. Ces gens viennent en minibus et repartent de même après avoir, on suppose, vu leur parent détenu ! Une drôle d’ambiance !

Le 15 août, fête de la vierge

C’est le grand jour pour les Péruviens. Dans ce pays, profondément catholique, la fête de la vierge prend une grande importance. C’est, pour eux, l’apothéose de cette semaine pastorale avec la procession autour de la Plaza de Armas. Et pour que la fête soit complète, les rues des quatre côtés de la place sont décorés de véritables œuvres d’art sur le sol. Réalisées par les habitants, qui y travaillent depuis le lever du jour, ils n’utilisent que des produits naturels teintés (terre, riz, sciure, sable, fleurs…). Tous les motifs sont religieux bien sûr, et il est intéressant de voir que même les administrations (police, mairie, ministère public, hôpital…) participent à ces réalisations preuve que la religion et l’état sont particulièrement proches au Pérou. Malheureusement, ces œuvres seront éphémères et disparaîtront sous les pas des processionnaires !!!!!

Une petite vidéo

Au détour des rues

Nous nous sommes beaucoup baladés dans les rues de Chachapoyas. C’est une ville très agréable et très animée. Comme nous avions du temps, nous avons profité des cafés et restaurants de la ville : les traditionnels (pas chers et simples), les « occidentalisés » (plus chers mais plats plus recherchés) et les décevants (dont on ne dira rien) !

En montant au Mirador, nous nous sommes attardés avec les artistes sculpteurs qui restaurent l’escalier qui y conduit.

  1. Jovita Zumaeta

    Realmente es súper emocionante ver la recopilación y descripción hecha de cada una de las actividades realizadas en nuestra ciudad de Chachapoyas en honor a las fiestas patronales De la mamá Asunta. Y sobre todo es un honor atenderles en el Hostal Jocarmaday. Esperando que su estadía en nuestra ciudad sea placentera, se les desea lo mejor y muchas bendiciones estimados Chataigner.

  2. Christiane danel

    Merci et encore merci pour toutes ces belles couleurs, photos et vidéos!!!! Finalement pas besoin de se fatiguer…il suffit d’ un bon fauteuil, d’une bière ou un thé…et de savourer tous vos beaux reportages…sans se fatiguer!! cool!! vous êtes vraiment fortiches et votre passion du voyage et votre générosité à la partager me réconcilie avec la nature humaine!!! bonnes routes !!!

  3. Maryvonne & Bernard

    Merci pour ces belles photos et ces commentaires qui nous permettent de
    voyager avec vous.
    Nous étions partis en vacances et avions du retard pour regarder,
    cela nous a occupés presque tout l’après-midi
    Bonne continuation…

  4. MR BERNARD CORBET

    un plaisir que de partager avec vous votre voyage. Que de couleurs, que de gaieté, que d’exotisme, que de siècles et parmi toutes ces photos, un petit oiseau, quelques fleurs avec un choix de profondeur de champ qui les valorise. Un bonheur pour moi que d’en profiter. Continuez bien. Bernard Corbet

  5. claude vermersch

    Bonjour à tous les deux
    Je croyais que Laure était un ange, mais je n’ai pas vu l’ailes sur son dos…!
    Chapeau a vous deux pour se début de voyage, merci pour le partage,
    pour toutes ces photos et commentaires. Prenez le temps de vous reposer,
    il n’y a pas le feu. Bisous à tous les deux.
    Claude et Martine

  6. Michele

    Pour toi Laure, amoureuse de la flore, tu es gâtée, as-tu seulement la possibilité d’identifier toutes ces fleurs exotiques? peut-être à votre retour, avec les photos, tu auras le temps d’en retrouver les noms.

    Mon père, photographe professionnel dans ses jeunes années, me disait : quand tu filmes, il faut compter pour ne pas faire des prises trop longues. Je vois Lionnel que tu mets en pratique cette donne, car en quelques minutes seulement, tu nous fais profiter de toute une soirée du spectacle de danses, avec de très beaux costumes et danseurs, danseuses.

    Pour les gâteaux, les avez-vous tous goûtés? Impressionnants, je croyais qu’il n’y avait qu’en Allemagne qu’on trouvait ces énormes, ces monstrueuses même, pâtisseries très colorées.

    bisettes les amis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén