Voyages à vélo

Fêtes d’Arequipa 2ème partie

Du 13 au 22 août

La fête continue à Arequipa ! Les animations et défilés se succèdent, festifs comme les « 200 ans de Cayma « , le « Corso de Amistad » ou le « Festidanza », un peu militaire comme « La marche de l’étendard », culturels comme la sculpture du sillar, la peinture, la musique !

Marche de l’Etendard d’Arequipa

La marche de l’étendard décrit une boucle avec départ et arrivée sur la Plaza de Armas. Le défilé réunit les employés des différents services de la commune ainsi que les écoles (militaires ?).

Il est d’ailleurs remarquable que pratiquement chaque école qui défile possède sa propre fanfare.

Bien qu’il n’y ait presque que des civils qui participent, le tout est très militarisé à commencer par le pas (pas de l’oie ?) et le salut aux autorités.

Vidéo : Marche de l’Etendard

Concours de sculptures sur sillar

Durant les fêtes d’Arequipa, il n’y a pas que des défilés. Preuve en est le concours de sculptures du sillar.

Le sillar (ignimbrite) est une pierre volcanique de couleur blanche, relativement tendre, avec laquelle sont construits de nombreux monuments et habitations d’Arequipa.

Aujourd’hui, sur la Plaza de Armas, quelques artistes tentent de remporter le concours. Parallèlement, on trouve aussi des travaux utilisant le métal.

200 ans de Cayma

Cayma est un des district de la province d’Arequipa. La ville a une population d’environ 100 000 habitants et est un des quartiers les plus riches d’Arequipa. Elle a été crée en 1823 et la fête de ce soir, sur la Plaza de Armas d’Arequipa, célèbre son bicentenaire.

Le défilé est prévu pour 16 h mais on s’installe dès 14 h. Beaucoup apportent leur tabouret mais on peut aussi se fournir sur place : 6 soles le petit, 8 soles le grand !

Se mettent aussi en place les vendeurs de… choses diverses : boissons, barbes à papa, nourriture diverses, babioles pour les enfants… Et on vend tout le temps du défilé ! C’est quelque chose d’habituel dans tous les défilés du Pérou… et d’ailleurs !

Le pourtour de la place est bondé, on peut difficilement en sortir. Nous sommes au deuxième rang, juste derrière les tabourets, ce qui devrait nous permettre de photographier sans souci !

Et bien non ! Durant le défilé, il y a toujours des personnes au milieu de la rue avec portable, perche à selfies, pied photo… Du coup, il vaut mieux quitter le trottoir et aller sur la rue en prenant les photos et les films accroupis pour ne pas gêner le public sur les côtés !

C’est festif, gai et la fête se prolongera dans la nuit longtemps après la fin du défilé !!!

Nous avons bien du mal à regagner notre hôtel car il n’y a aucun endroit pour quitter la place, les spectateurs refusant de se pousser. Même la police a du mal à se frayer un passage. Bonjour la sécurité !

Vidéo : 200 ans de Cayma

Chants, guitares et danses

Une chanteuse, deux guitares et deux danseurs ! Un très agréable moment dans la cour du Centro Cultural Peruano Norte Americano à goûter des chants et danses péruviens.

Vidéo : Chants guitares et danses

Exposition de peintures

Toujours dans le Centro Cultural, après la musique, la peinture. Une exposition du peintre Jhonatan Quezada Lira intitulée « Personae » qui représente des visages défigurés en petits, moyens et grands formats.

Peintures au couteau qui interpellent ! Nous avons bien aimé !

Corso de la Amistad

C’est l’apothéose des fêtes d’Arequipa ! Aujourd’hui, 15 août, c’est le 483ème anniversaire de la naissance de la ville.

Et là, on fait les choses en grand ! C’est un défilé impressionnant. Une foule énorme occupe chaises, trottoirs et fenêtres. Nous sommes arrivés à 10 h pour en repartir à 18 h… et ce n’était pas terminé !!!

La femme de Thomas, le responsable de l’agence Pérou exclusif, nous avait pris des places (merci Patricia). En effet, ici, certaines personnes passent la nuit sur place avec un tas de chaises qu’elles installent au matin et qu’elles louent pour la journée. Le prix est décroissant en fonction du rang. En général, il y a trois rangées de chaises ce qui bloque les déplacements sur les trottoirs. Voilà pourquoi, on est obligé de circuler sur la rue le long du défilé.

Et bien sûr, nous retrouvons les vendeurs de choses diverses et variées, de la barquette de fraises au pot de gélatine colorée en passant par des bricoles en plastique pour amuser les enfants.

C’est un défilé qui mêle un peu tout : le folklore, les groupes style « carnaval de Rio », les entreprises locales, les fanfares… bref, de la variété !

Vidéo : Corso de la Amistad

Festidanza, festival de danses folkloriques

Une très belle soirée au Coliseo, immense salle circulaire, pour ce festival de danses magnifique et coloré !

Des groupes de haut niveau, une bonne sono, des éclairages variés, et de plus, nous étions bien placés !

Des groupes venus de pays d’Amérique latine, du Pérou bien sûr mais aussi de Colombie, de Bolivie, d’Equateur, du Mexique, de Panama, du Honduras, du Chili…

Vidéo : Festival de danses


En savoir plus sur 2 L à vélo

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

  1. Brocvielle Michèle

    Magnifique
    Merci Laure
    Merci Lionnel
    Côté folklore vous avez fait le plein

    Du sillar avez-vous un peu de place dans vos bagages pour en rapporter pour notre ami Claude?

    Dans toutes ces fanfares, y avaient-ils des suzaphons?

    Les costumes valent ceux de Rio de Janeiro

    LAURE Ton 6000 ?
    Tu nous raconteras

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén