Voyages à vélo

Il faut bien conclure !

26 août

PETIT BILAN DU VOYAGE

C’est la fin du voyage ! Mais il faut bien qu’un voyage ait une fin sinon ce n’est plus un voyage mais un choix de vie ! Voilà un peu plus de sept mois que nous avons quitté la France et c’est « déjà » le moment du retour.

Mais nous allons retrouver, pour notre plus grand bonheur, petits-enfants, enfants et amis !

Ce fut un voyage en deux temps : une longue et belle itinérance à vélo et un séjour dans la belle ville d’Arequipa.

Le vélo du 21 janvier au 27 juillet

Partis de San Carlos de Bariloche, cette première partie à vélo nous fit traverser la Patagonie. Une partie difficile, notamment la Carretera Australe et ses pistes poussiéreuses et pentues, la Terre de Feu et ses vents puissants, la pluie parfois, mais quelle belle région !

Après un coup d’avion d’Ushuaïa à Salta, nous avons suivi la ruta 9 et ce fut la remontée de la fantastique quebrada de Jujuy aux sites extraordinaires comme Hornocal pour ne citer que lui ! Et puis, n’oublions pas la gentillesse des Argentins.

Cette ruta 9 nous conduisit à la frontière bolivienne. En 2019, pour nous, la Bolivie, ce fut La Paz, Le salar d’Uyuni et le désert du Sud Lipez. Cette année, nous découvrons les villes, Potosi, Sucre, Cochabamba, Oruro et le site de Torotoro. Nous avons apprécié ces villes, riches de leur passé colonial.

Mais entre chaque ville, c’est la Bolivie profonde que nous traversons. Bien sûr, les paysages sont superbes et le climat agréable mais la vie des gens paraît bien difficile. Dans les campagnes, la population est, dans un premier temps, plus distante avec nous, notamment les femmes mais en cas de besoin, les Boliviens répondent toujours présents.

En Bolivie, il est très facile de bivouaquer si on ne craint pas trop le froid car l’altitude est élevée. Durant nos voyages, nous bivouaquons en général partout sauf dans les villes où cela est difficilement possible. Là, nous allons à l’hôtel, plus ou moins confortable, plus ou moins propre, plus ou moins cher !

Nous ferons une incursion au Chili afin de parcourir la ruta des Vicuñas, 200 km de pistes, sableuses à souhait, aux nuits bien froides, mais c’est si beau ! Le gros souci au Chili, ce sont les passages de frontières qui n’en finissent plus !

Après un petit séjour dans le parc de Sajama pour admirer le point culminant de la Bolivie, retour au Chili au bord du Pacifique. De là, nous gagnons le Pérou et la ville d’Arequipa.

Parlons des routes, nous sommes à vélo quand même ! Les routes asphaltées sont assez bonnes mais sur certaines le nombre de camions est impressionnant même s’ils sont assez respectueux, pour la plupart, des cyclistes.

Les pistes, quant à elles, ne sont, en général, pas extraordinaires et il y circule aussi des camions, collectivos et autres taxis !

Pour le ravitaillement, il existe dans tous les villages et même quelquefois en pleine campagne des « tiendas », petits magasins au ravitaillement basique mais on y trouve de l’eau. Et oui, hormis la Patagonie, nous avons trimballé des bouteilles d’eau car à cette saison, toutes les rivières sont à sec donc ce n’est même pas possible de filtrer de l’eau.

Enfin, la météo ! Patagonie à part, le soleil, le ciel bleu nous ont accompagnés pratiquement tout le temps. Quant aux températures, elles sont très froides le matin, bien fraîches le soir, mais plaisantes voire très chaudes dans la journée.

Et puis la durée du jour : nous sommes sous les tropiques en saison d’hiver et les jours sont courts. Donc, c’est, froid oblige, dans le duvet à 18 h 30 / 19 h jusqu’au lendemain 6 h !!! De bien longues nuits !

Les chiffres :

187 jours de voyage à vélo (y compris les visites et repos)

5610 km parcourus

Argentine : 1790 km

Chili : 1720 km

Bolivie : 1630 km

Pérou : 470 km

Séjour à Arequipa du 28 juillet au 27 août

Un très agréable séjour qui nous a permis de découvrir vraiment la ville (nous avions le temps) et aussi de profiter des fêtes d’Arequipa qui durent tout le mois d’août.

Découverte également du « trek » dans le canyon de Colca et de la vallée de Majes. Pour ces deux sorties, nous avons utilisé les services de l’agence « Pérou Exclusif » tenue par Thomas, un Franco-Péruvien. Nous vous la recommandons.

Et puis, nous avons bien mangé à Arequipa. Les restaurants abondent. Nous avons bien aimé le « Zig-zag », le « Crepissimo », la « Despensa », « Istanbul »…

Nous étions logés à l’hôtel « Los Andes ». Nous le conseillons pour la gentillesse des son personnel, la propreté, la proximité de la Plaza de Armas (150 m), le petit déjeuner… et un prix très contenu !

BILAN DU MATERIEL

Le matériel roulant

Les vélos

Pas de gros soucis : six crevaisons et une béquille arrière cassée, réparée par un forgeron à Abra Pampa en Argentine ! Les chaînes ont été changées une fois.

Et c’est tout ! De très bons vélos de voyage ces « Histoire Bike » , nous recommandons !

Le bivouac

La tente : Hilleberg Nammatj 3GT

Après cinq ans et un total de 26 mois de voyage, elle commence à donner des signes de faiblesse. Ce sont notamment les fermetures éclair de la porte extérieure et de celle de la chambre qui ne fonctionnent plus, bien que nous ayons changé plusieurs fois les curseurs.

Les matelas (de la marque Nemo)

A Oruro, nous avons réparé deux crevaisons sur le matelas de Lionel et pourtant il n’a jamais quitté le tapis de sol de la tente (le matelas, pas Lionel). Les derniers jours de voyage, une nouvelle crevaison nous obligeait à le regonfler plusieurs fois par nuit. Il est très difficile de repérer une crevaison sans l’aide d’une baignoire !

Les duvets

Nos duvets de la marque « Triple Zéro », nous accompagnent depuis plusieurs voyages et c’est vraiment le TOP ( et ils sont fabriqués en France avec du duvet français) !

Le réchaud

Notre Primus Optimus a donné un peu de fil à retordre à notre cuisinière (Laure bien sûr) au-dessus de 4000 m. Peut-être que la qualité de l’essence y était pour quelque chose.

L’électronique

Pas de soucis avec notre ordinateur, un Acer Swift 3X. Bien que trimballé dans les sacoches, il a toujours répondu présent pour la mise à jour du site !

De même, pour le disque dur externe Seagate de 2To.

Nos deux panneaux solaires fonctionnent toujours très bien. Ils nous permettent de recharger nos diverses batteries : téléphones portables, appareils photos, GoPro, lampes frontales… Ils nous sont indispensables au bivouac !

Nos compteurs de vélo (Sigma BC 23.16) avalent kilomètres et poussières sans broncher. Très fiables.

L’image

La photo

Le Canon 7D MKII avec l’objectif Canon 18-135 utilisé par Laure n’a posé aucun problème.

En revanche, le matériel utilisé par Lionel nous a causé quelques (gros) soucis ! L’appareil, tout d’abord, un Lumix S1 dont un circuit électronique a lâché à Salta. Merci au magasin Marc Chagall d’avoir pu faire le nécessaire en un temps record.

Ensuite l’objectif, le Panasonic 24-105 f4 qui nous avait causé déjà des soucis en Sicile en 2021 : le stabilisateur fonctionnait en continu et toutes les photos étaient floues. Nous l’avions retourné au SAV car il était encore sous garantie. Et bien, cette année, même souci ! Nous arrivions à prendre des photos, de temps en temps, mais nous ne comptons plus les photos ratées !

Heureusement, notre télézoom, le Panasonic 70-300 f4,5-5,6, a « fait le job »!

La vidéo

Nous filmons avec nos appareils photos mais aussi avec une caméra GOPRO Héro 8. Elle est le plus souvent fixée sur le guidon du vélo de Lionel. Elle fait de très belles images et est parfaitement stabilisée.

Mais elle aussi nous a causé quelques petits soucis en fin de voyage : elle filmait une scène puis s’arrêtait pour nous demander de formater la carte ! Nous n’avons toujours pas compris pourquoi il fallait formater une carte déjà formatée. Donc pas mal de films tronqués !

De plus, cette GOPRO est très gourmande en énergie (une batterie ne tient pas longtemps) et les deux boutons (mise sous tension et démarrage de la vidéo) ne sont pas assez proéminents, particulièrement sur un vélo. Quand on a des gants d’hiver, il est difficile de mettre la caméra en route !

Quelques réflexions pour finir !

Pour voyager à vélo, pas besoin d’être un athlète ni un aventurier, il suffit d’aimer pédaler et surtout d’oser partir ! Un voyage à vélo, ce n’est ni une course, ni une compétition, c’est une découverte. Découverte des pays que l’on traverse mais aussi découverte de soi-même.

Le voyage à vélo permet aussi d’être au plus près des populations, notamment hors des villes, ce qu’un voyage en bus ne vous apporte pas ! En revanche, il faut un peu de temps ! Car si le vélo est plus rapide que la marche, il est plus lent qu’un véhicule motorisé ! Mais nous pensons que le vélo est le moyen de voyager qui allie le mieux vitesse et lenteur !

Parfois, nous avons eu de la pluie ! Parfois, nous avons eu très chaud ! Parfois, nous avons eu bien froid ! Parfois, nous avons manqué d’eau ! Parfois, nous étions un peu juste en nourriture ! Parfois, nous n’avons pas pu nous laver ! Parfois, nous étions fatigués ! Parfois, le conjoint était pénible (si, si !) ! Parfois…

Mais quel bonheur de rencontrer les habitants des pays traversés, d’échanger avec d’autres voyageurs, d’être seul au milieu d’un désert, d’être au fond de son duvet la nuit quand il fait -10° dehors, de profiter d’un soleil bien chaud en journée même à haute altitude, d’admirer des paysages somptueux, de vivre avec peu de choses mais de bien vivre quand même, d’oublier un temps les soucis du monde…

Alors, osez voyager à vélo !

En bonus, une petite vidéo, pour découvrir une danse de la région de Colca au Pérou, le Wititi. Une danse particulière, inscrite sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Une danse traditionnelle associée au passage à l’âge adulte. Les hommes jeunes portent une jupe, une chemise militaire et un chapeau occultant une partie du visage. C’était plus discret pour approcher sa promise sans éveiller les soupçons du papa ! Remarquez aussi les superbes costumes de la vallée de Colca !

Merci à ceux qui nous ont suivis tout au long de ce voyage, à ceux aussi qui nous ont envoyé messages, mails, commentaires…

Retour en France le 29 août !

A bientôt !


En savoir plus sur 2 L à vélo

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

  1. Claudine et Jean

    Bonjour, quel beau bilan vous nous écrivez. Que de beaux pays avec leurs magnifiques paysages, de belles villes avec leurs fêtes si colorées,leurs coutumes et costumes . Vous nous en avez mis pleins les yeux . Nous avons apprécié d être un peu dans vos sacoches et sommes heureux d avoir pu partager tous ces très très beaux paysages. Merci à vous deux mais sachez que nous vous languissons. Bon et beau retour et à très bientôt de vous voir. Claudine et Jean

  2. Brocvielle Michèle

    C’est marrant le wititi
    Si tu n’avais pas dit qu’il y avait des hommes dans la danse, pour un peu de loin, on ne voyait pas
    Beau bilan
    Merci les zamis
    A très bientôt
    Bons vols

  3. Serge TRENTECUISSE

    bonsoir les voisins
    contents pour vous, on vous attend,
    nous avons commencé les tomates, 160 kgs
    demain je vais chercher la deuxième fournée,
    160 kgs, vendredi 1ersortie à Vintimille avec l’asso 62 personnes
    le 8.9 départ en Corse , retour le 24.9
    bises à vous 2, Marie vous attend

  4. Pat et Véro

    Nous avons été très contentes de vous rencontrer à arequipa et que vous nous partagiez un peu de votre magnifique voyage !! Merciii et bon retour à vous deux !

  5. Gicquel Jean-Pierre

    Bon vol de retour les amis, beau bilan, merci encore pour le partage. Bises. Jean-Pierre et Marie-Noëlle.

  6. Inès et Roland guillon

    Nous avons aimé le feuilleton : « Amérique du Sud à vélo » . Il va nous manquer. A Bientôt en Vendée, n’oubliez pas vos vélos . Bises. Inès et Roland

  7. Bruno LITWIN

    Encore bravo pour votre périple, et les commentaires, photos et films (malgré les problème). Une de mes filles a passé 3 semaines en Bolivie en juillet, avec ses 2 enfants et son mari, sac à dos. Je leur avais montré vos reportages avant leur départ. Ils me demandent de vous transmettre toute leur admiration pour les conditions de votre voyage, vis à vis du froid notamment. Mais ils ont adoré !

  8. chupin

    merci d’avoir partagé votre voyage. Bon retour a vous.
    Pascale et jean marie

  9. Thierry et Francine

    Salut les amis, vous nous avez fait vivre de grands moments
    d’ évasions . Nous nous reverrons avec grand plaisir .
    Je vous présenterai Francine et nous passerons de bons moments ensemble.
    Bises à vous deux et à très bientôt.

  10. Lionel

    Et nous voilà en France ce 29 août 2023 !
    A bientôt pour un autre voyage… peut-être !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén