2 L à vélo

Voyages à vélo

De Mendoza à la frontière chilienne

Du 13 au 18 décembre

Sur la Ruta 7

Nous quittons Mendoza et rejoignons la Ruta 40 qui, ici, est une 2 fois 3 voies. La circulation est très dense et cela roule très, très vite. Malgré la bande d’arrêt d’urgence, nous ne trouvons pas cela bien agréable. Aussi, nous abandonnons notre Ruta 40 à Lujan de Cuyo pour emprunter une route calme, d’autant plus calme qu’il y a une piste cyclable. Une bien belle route bordée de magnifiques platanes. Nous rejoignons la Ruta 7 qui nous conduira jusqu’à la frontière chilienne.

Cette Ruta 7 appelée Carretera Libertador General San Martín, traverse l’Argentine d’ouest en est, de la frontière chilienne à l’océan Atlantique et se prolonge au Chili jusqu’à Valparaiso sous le nom de route CH 60. Sa longueur est de plus de 1200 km, en Argentine. Nous allons y passer plusieurs jours, de Mendoza au col d’Uspallata (appelé aussi col du Cristo Redentor) et parcourir environ 210 km.

Jusqu’à Potrerillos, la circulation, qu’on nous avait annoncée pénible est assez faible et nous profitons des paysages, de plus les montées sont douces. A Potrerillos, le camping étant bien cher, nous bivouaquerons dans un coin « barbecue » où se trouvent déjà quatre tentes Mais une fois la tente montée, le bivouac bien installé, les matelas gonflés et les vélos attachés, on nous informe gentiment que, la nuit, on ouvre les vannes d’un canal pour arroser les cultures et que nous risquons d’être inondés. Alors, on déménage notre bazar pour un endroit plus propice aux nuits calmes !!!

La journée du lendemain nous emmènera à Uspallata en traversant de superbes paysages où la variété des couleurs de roches est assez extraordinaire. Quelques tunnels agrémentent, si l’on peut dire, le parcours mais ils sont courts heureusement.

Un peu plus de camions aujourd’hui mais plutôt dans l’autre sens. Des montées toujours bien tranquilles, un soleil majoritairement présent, et bien sûr les éternels oratoires dédiés à la Difunta Correa qui débordent de bouteilles d’eau, impressionnant !!! On retrouve un peu avant Uspallata Emilie et Stéphanie. Dans ce village, nous trouverons une hospedaje car les deux campings ne sont pas bien attirants !

Encore des paysages magnifiques ! Cette route est très belle ! Amis cyclos-voyageurs, ne prenez pas le bus sur cette portion, faites-la à vélo. Il y a bien quelques camions mais sans plus. Aujourd’hui, la route monte plus qu’elle ne descend mais la pente est raisonnable.

Ce qui n’est pas raisonnable, c’est le vent de face à partir de midi. Très violent, il nous déporte parfois et surtout nous ralentit dans les côtes et même sur le plat. Nous n’avançons pas bien vite mais nous fatiguons beaucoup et c’est bien contents que nous nous arrêtons au refuge « Mundo Perdido ». Ce refuge est en fait une ancienne gare ferroviaire. Nous profitons de cet endroit finalement simple mais agréable et pratique pour nettoyer les chaînes des vélos, changer les piles des compteurs, recharger les batteries diverses… Nous ne sommes plus qu’à 30 km de la frontière chilienne ! Après cette fin de journée un peu difficile, nous nous offrirons une bouteille de Malbec, un très bon vin argentin !!!

Parc Provincial Aconcagua

Une journée où nous faisons peu de kilomètres. En effet, nous avons donné la priorité à la montagne. Nous gagnons le village de Puente del Inca puis le parc Provincial de l’Acongagua. Nous allons marcher (et oui !) sur le sentier de la lagune.

Après avoir laissé nos vélos aux bons soins des employés du parc, nous profiterons de vues superbes sur l’Acongagua, encore bien enneigé, plus haut sommet des Amériques qui culmine à 6962 m. La première ascension vers l’Aconcagua a été effectuée en 1897 par une expédition dirigée par le britannique Edward FitzGerald. Le sommet a été atteint par le Suisse Matthias Zurbriggen le 14 janvier.

Hormis l’Aconcagua, les montagnes environnantes, même si elles sont moins imposantes, nous gratifient d’une palette de couleurs incroyables, c’est fascinant !

Nous passerons un peu de temps à observer oiseaux et fleurs. Nous retournerons à Puente del Inca. Le compteur n’affichera que 20 km aujourd’hui, mais l’Aconcagua mérite bien qu’on lui consacre un peu de temps !

Vidéo : Dans le parc Provincial de l’Aconcagua

Retour sur la Ruta 7

La curiosité de Puente del Inca c’est… le Puente del Inca ! C’est une curiosité géomorphologique produite par l’érosion de la rivière Las Cuevas qui a créé un passage à travers les moraines déposées par les glaciers. Les eaux minières thermiques ont ensuite cimenté la zone avec une enveloppe ferrugineuse ce qui lui a donné cette forme et ces tons d’orange, de jaune et d’ocre. A hauteur du pont, sur la rive droite de la rivière, coulent cinq sources thermales qui auraient des propriétés cicatrisantes et antistress !!!

Le Puente del Inca

Dans cette vallée où coule le rio Mendoza, circulait jadis un train qui reliait la ville chilienne de Los Andes à la ville argentine de Mendoza. Inauguré en 1910, ce train fonctionnera jusqu’en 1984.

Tout le long de la route, on découvre les ouvrages construits pour ce trans-andin : les gares, dont certaines ont été recyclées en refuges, les ponts, les tunnels, les ouvrages paravalanches… Actuellement, cette ligne est en ruines. N’aurait-il pas été possible de la remettre en état et éviter ainsi la circulation d’autant de camions ?

Dernière partie de cette superbe route, la montée finale au col d’Uspallata à 3854 m d’altitude. Nous n’avons pas pris le tunnel mais sommes montés au col par la piste, donc nous n’étions plus sur la Ruta 7. Seulement huit kilomètres et demi à 8 % sur de beaux lacets mais avec le poids du vélo et l’état de la piste, ce n’est pas forcément facile. Nous venons de passer le cap des 8000 km !!!

Au sommet, trône la statue du Christ Redempteur des Andes. Cette oeuvre, due au sculpteur Mateo Alonso est en bronze et mesure 12 m de haut. Les morceaux de la statue ont été transportés en train jusqu’à Las Cuevas puis jusqu’au col à dos de mulets.

Inaugurée en 1904, elle symbolise le règlement pacifique d’un conflit qui avait conduit les Argentins et les Chiliens au bord de la guerre.

Video : Sur la Ruta 7

Nous allons entrer de nouveau au Chili mais nous reviendrons en Argentine un peu plus tard dans le voyage.

Nous souhaitons à tous un joyeux Noël et en profitons pour remercier tous ceux qui nous laissent des commentaires, des messages, des mails… Nous passons le Noël à Valparaiso avec un temps splendide et une température de 30 °. Nous dégustons melons, cerises, abricots et avocats… cela ne nous était jamais arrivé à la fin du mois de décembre !!!

  1. Maryvonne & Bernard Bréchet

    Merci encore pour toutes ces belles photos
    Bon Noel

  2. Christiane

    Beau noël ensoleillé à vous. A Annecy c est pluie et pluie. neige détrempée en station. et fort risque d avalanche!!!
    Merci encore pour vos photos et commentaires. bisous

  3. ALAIN GAUTHIER

    passez vous aussi un joyeux Noël au bord du Pacifique, et continuez à nous régaler.
    avec un peu d’avance, je vous présente mes meilleurs voeux pour ce début d’année que je vous souhaite empli de beaux paysages, de belles rencontres, tout ce qui fait le sel de belles aventures.

  4. Claudette et Gérard

    Quels cadeaux vous nous faites avec ces reportages ! Nous ne pouvons vous adresser la réciprocité, mais sachez que nous pensons beaucoup à vous, surtout en cette période de fin d’année, et nous vous souhaitons aussi un très joyeux Noël et, avec quelques jours d’avance, une superbe année 2020 !
    Avec toutes nos amitiés !

  5. Claudine Chataigner

    Bonjour à tous les deux,
    nous sommes regroupés en famille pour les fêtes de noël.
    Même si la pluie est très présente, le soleil reste dans nos cœurs.
    Nous vous souhaitons un très bon noël ensoleillé, profitez en bien.
    Que cette fin d’année soit encore riche en découverte et aventure humaine.
    Merci pour ces magnifiques photos qui nous font également voyager….
    Gros bisous
    Claudine, Delphine, Cendrine, Jules et Gabin

  6. ferrand

    bonjour vous deux
    noël à valparaiso, c’est génial. Vous avez bien fait de ne pas rester à santiago, à part les manif, ville sans un très grand intérêt, à notre avis.
    Belle descente vers cap sud, attention aux courant d’air
    bonne fin d’année 2019
    bizzzzzzzzzz

  7. Fauvain

    Lionel, Laure, désolé ….. on ne sait pas trouver les mots justes pour qualifier ce que vous faites et que vous nous faites partager !!!!
    c’est trop ……. et même beaucoup plus !
    alors tout simplement … merci !

    passez un joyeux Noël a Valparaiso ,
    continuez à profiter
    on pense bien a vous !
    Michel & Régine

  8. Joyeux Noël à tous les deux.
    Merci pour les belles photos et les reportages qui nous font rêver.
    Bonne continuation,
    Bonne année 2020
    Avec toute notre amitié

    Henri et
    Madeleine SACCANI

  9. Gicquel Jean-Pierre

    Dernière ligne droite 2019, nous vous la souhaitons festive, sans trop de vent de face. Nous vous embrassons. Jean-Pierre et Marie-Noëlle.

  10. HOCHART

    Merci pour ces bons moments que vous nous faites vivre, un régal !!!
    Continuez à nous faire rêver, bonne fin d’année 2019 et vive 2020 !!!

    Famille HOCHART

  11. aureau jocelyne

    Merci pour les belles photos et reportages , et une belle fin d’année à Vous Deux .
    Bisous

  12. Bruno LITWIN

    En retard pour Noël, mais que vous avez bien passé apparemment, et en avance pour 2020, mais finissez bien l’année. Et pour 2020, je vous souhaite de pouvoir continuer votre voyage dans les mêmes conditions, car apparement il y a souvent du soleil, et vous semblez toujours avoir une très grande forme.
    Meilleurs voeux !

  13. Delaunay francis

    Bonjour les nomades
    Quel périple superbe
    Vous allez pouvoir faire un magnifique recueil de cette randonnée hors du commun et je suis persuadé que cela pourrait faire un beau succès commercial, la matière première est toute prête
    Bonne année 2020 un peut en avance d’autant plus avec le décalage horaire
    Francis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén