Voyages à vélo

Palerme

6 et 7 juillet

Le jour se lève lorsque le ferry accoste à Palerme. Nous ne dormons pas trop bien dans ces bateaux. Sans cabine, ce n’est pas bien confortable !

Nous décidons de rejoindre le camping de Sferracavallo et de revenir visiter Palerme demain mais en bus !!! Quand on voit comment cela circule, notre décision semble être la meilleure !

Nous traversons Palerme assez tôt mais il faut, malgré tout, être méfiant et surveiller de près scooter, voitures, bus, camions… enfin tout ce qui roule.

Le camping de Sferracavallo, situé au centre du village, est très plaisant et d’une propreté irréprochable, nous vous le recommandons. Nous y apprenons que l’on peut gagner Palerme en métro en vingt minutes. Nous testerons demain. En attendant, c’est lessive, courses, mise à jour du site et… repos !!!

Capitale de la Sicile, le site est habité depuis la nuit des temps. Depuis l’installation de comptoirs phéniciens sur le territoire des Sicules au VIIIème siècle avant J.C., s’y sont succédés Carthaginois, Grecs, Romains, Vandales, Byzantins, Arabes, Normands, Souabes, Angevins, Aragonais, Espagnols, Autrichiens et Bourbons !!!!!

La ville est donc un mélange de style architecturaux des palais arabo-normands aux églises baroques !

Palerme fut considérée comme la capitale du crime des années 1970 – 1993. La période Orlando (1985 – 2000), le printemps palermitain, permit la restauration de monuments, l’assainissement des quartiers dégradés et cela continue. On a créé des rues piétonnes, réaménagé des places, limité la circulation en ville…

Déambuler dans les rues de Palerme est très agréable. Chaque rue nous apporte son lot de palais, plus ou moins en état, ses balcons fleuris (de plantes ou… de linge), ses églises…

Il faut dire que les monuments sont légions ici. En effet, Palerme compte près de 600 églises et couvents et, en 1723, Il y avait 107 princes, 76 ducs, 104 marquis et 39 comtes, chacun disposant d’un palais en ville. C’est dire que notre visite est (très) loin d’être exhaustive !!!

Photos, en déambulant dans Palerme

Le Palazzo Reale

C’est parfait ce métro. Il nous dépose juste devant le Palazzo Reale, début de notre visite de Palerme. Nous passerons sous la très belle Puerta Nuova pour nous retrouver devant la façade du Palazzo.

Le Palais Reale, fortification arabe du IXème siècle, a été réaménagé et agrandi par les rois normands au XIIème siècle puis souvent remanié. A l’intérieur, une belle cour est entourée de trois étages de galeries. C’est aujourd’hui le siège du parlement sicilien. Il possède aussi des jardins avec des arbres très particuliers.

Album photos du Palazzo Reale

La Cappella Palatina

La merveille de ce Palazzo est sans conteste la Cappella Palatina (Chapelle Palatine). Commencée en 1132 et consacrée huit ans plus tard, cette chapelle, dédiée à saint Pierre et saint Paul, représente le sommet de l’art arabo-normand. Elle a traversé les siècles sans subir de transformations.

L’intérieur est tapissé de mosaïques byzantines à fond d’or. Malgré les arcs romans, on est loin du style dépouillé de l’occident à cette époque. Les épisodes de la bible sont illustrés avec un luxe de détails et quand on regarde les plafonds, on découvre des muqarnas (caissons en stalactites) typiques de l’architecture islamique. C’est extraordinaire et cela nous a rappelé les mosaïques de Ravennes.

Album photos de la Cappalla Palatina

Les Quattro Canti

C’est le carrefour historique de la ville. Son nom, les quatre Chants sous-entend les Quatre saisons. Au début du XVIIème siècle, cette place divisait la ville baroque en quatre grands quartiers. On y trouve quatre bâtiments de forme concave à trois niveaux.

Ils sont ornés de fontaines représentant les quatre fleuves de la ville, puis au-dessus une ensemble de statues représentant Eole, Venus, Cérès et bacchus (les quatre saisons), au niveau deux, les statues de Charles Quint, Philippe II, III et IV et tout en haut les saintes patronnes de Palerme, Nymphe, Olive, Agathe et Christine. Bref, un ensemble emblématique de Palerme.

Quelques photos des Quattro Canti

La Cathédrale

La cathédrale fut construite au XIIème siècle par l’archevêque normand de Palerme, Gautier Ophamil, à l’emplacement d’une très aancienne basilique de l’empire romain transformée en mosquée au IXème siècle par les Arabes. Les tours datent des XIVème et XVème siècles et le porche gothique catalan du XVème siècle.

Si l’architecture extérieure est très plaisante, l’intérieur est assez austère. Bien sûr, le volume est impressionnant mais après la visite de la Chapelle Palatine, on reste sur sa faim !!

Album photos de la Cathédrale

Fontaine de la Piazza Pretoria

Au centre de la Piazza Pretoria entourée d’églises et de palais, trône une grande fontaine datant de 1555 et destinée, à l’origine pour une villa de Florence.

Cette fontaine fit scandale et a longtemps été surnommée « la fontaine de la honte ». Les religieuses du couvent voisin, épouvantées par la précision des statues masculines, envisagèrent de les émasculer mais, finalement, se contentèrent de leur couper… le nez ! Les nez ont été remis en place, mais les pénis, eux, sont bizarrement tombés ! Nous avons vérifié, c’est juste !

Album photos de la fontaine de la piazza Pretoria

La Chiesa del Gesù

C’est l’une des églises les plus exemplaires en matière de baroque sicilien. Elle est toute de stuc et de petits anges. On aime ou pas, nous, nous avons bien aimé.

Album photos de la chiesa del Gesù

Au marché Ballaro

Entre étals de fruits et légumes, de poissons, de barbecues fumants, le tout dominé par les voix puissantes des vendeurs, c’est un vrai bain populaire.

On se posera à la « terrasse » d’un de ces restaurants de rues pour goûter les arancini, ces boulettes de riz fourrées. Ce quartier accueille les visiteurs étrangers depuis toujours et la tradition est respectée.

Album photos du marché Ballaro

Nous n’avions pas une image très positive de Palerme en y arrivant. Et pourtant, nous repartirons avec le souvenir d’une ville attachante, riche de ses monuments, où l’on se sent en sécurité autant qu’ailleurs. Bref, une ville qu’il faut voir et prendre le temps de visiter. Nous sommes d’ailleurs contents d’y revenir dans quelques semaines !!!

  1. pierre belloir

    Je me fais plaisir à vous suivre dans ce périple. Les photos de la Corse m’ont rappelé quelques vieux souvenirs. La Sardaigne, je ne connais pas, mais je découvre avec plaisir. C’est quoi cet arbre énorme à Palerme, un eucalyptus ?
    Je vais me contenter de la Viarhona cette année, c’est plus modeste, mais je pense que ça va me plaire. Milles bises pour vous accompagner.

  2. Michele Brocvielle

    La fontaine de la piazza Pretoria et les bonnes sœurs!… ah les religieuses et le sexe!….

    merci merci pour cette visite guidée de Palerme. J’y suis allée il y a ….40 ans et à l’époque je n’y ai passé que quelques heures et je ne me souvenais pas de telles richesses d’architecture.

    des bises encore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén