Voyages à vélo

De Piazza Armerina à Militello in Val di Catania

Du 22 au 30 juillet

Itinéraire

La Sicile baroque

On appelle souvent le sud-est de la Sicile, la Sicile baroque. Il est vrai que cette région possède huit villes classées au Patrimoine mondial de l’UNESCO : Ragusa, Caltagiron, Militello in Val Catania, Modica, Scicli, Noto, Palazzo Acreide et… Syracuse ! Elles furent en partie, voire complètement détruites, lors du tremblement de terre de 1693 et reconstruites dans un style baroque.

De Piazza Armerina à Mazzarrone

Nous quittons notre camping au fin fond de la campagne pour gagner le village de Mirabella. Un peu « paumatoire » le parcours. Heureusement qu’un Italien local nous guide sur routes et pistes poussiéreuses : il nous précède avec sa voiture et nous attend régulièrement !

Pour rejoindre Caltagirone, la route ondule parmi les champs de céréales.

Nous visitons la jolie ville de Caltagirone. Sur la très agréable piazza Municipio, nous découvrons la « granite » dans une brioche, original ! La suite, pour changer, enchaînera montées et descentes sous un soleil de plomb (heureusement qu’en vélo, il y a toujours un peu d’air !) Nous gagnons le village de Mazzarrone.

L’absence de camping dans ce secteur nous conduit à bivouaquer dans un très bel endroit parmi les oliviers

Album photos de Piazza Armerina à Mazzaronne

Caltagirone

Caltagirone est perché sur… trois collines. Jadis c’était une forteresse arabe. Arabes et Byzantins lui donnèrent sa puissance. Ce sont eux qui contrôlent, même après la conquête normande, l’artisanat de la céramique en apportant la technique du vernissage. Caltagirone est, en effet, une capitale de la céramique. On en trouve partout, sur les murs, les églises, les édifices publics… Malgré les tremblements de terre de 1535 et 1693 qui détruisirent une grande partie des monuments, la ville haute a conservé son aspect médiéval. Le reste fut rebâti dans un style baroque tardif.

Le symbole de la ville est cet escalier (la scalinata) qui relie la ville basse à la ville haute en 142 marches. Toutes les contre-marches sont décorées de céramiques.

Album photos de Caltagirone

De Mazzarrone à Marina Modica

A Comiso, un fléchage mal placé nous induit en erreur. Nous nous en apercevons vite et retrouvons la route de Ragusa. Une route qui monte régulièrement, bien tracée en lacets mais avec pas mal de circulation !

Nous traversons Ragusa Superiore, avec un arrêt à la cathédrale, et, par une rue en lacets gagnons Ragusa Ibla. Nous y bénéficions de très belles vues sur cette partie de la ville.

A pied, c’est par la scalinata, un escalier de 250 marches, que l’on peut relier les deux parties de cette ville. Entre la chaleur, les vélos chargés et les rues pentues, c’est une visite qui se mérite mais c’est superbe, tant les monuments que le site ! Malheureusement, nous arrivons trop tard à la cathédrale qui est fermée comme beaucoup d’églises en Sicile en début d’après-midi.

Nous rallions ensuite la ville de Modica. La ville se compose de deux parties : Modica Alta et Modica Bassa. En regardant là-haut, le sommet de la ville, nous choisissons de nous rendre à… Modica Bassa !!!

Encore une belle ville où églises et palais se succèdent le long de la rue principale.

Nous avons évité la montée à Modica Alta mais nous n’échapperons pas à celle qui nous permet de quitter la ville, c’est RAIDE !

Récompense après les nombreuses grimpées de la journée, une descente de quinze kilomètres pour rejoindre la côte à Marina Modica. A l’arrivée, un camping où nous bénéficions d’un sanitaire particulier : WC, lavabo, douche froide, coin vaisselle, éclairage et électricité ! Et pour un prix raisonnable !

Album photos de Mazzarrone à Marina Modica

Ragusa

Ragusa date du Moyen-Age. C’est une ville en deux parties : Ragusa Superiore et Ragusa Ibla. Cette dernière était très prospère jusqu’au tremblement de terre de 1693 qui y fit 5 000 morts ! Sa reconstruction la dota de superbes monuments de style baroque.

Album photos Ragusa

Modica

Modica fut longtemps le fief de la famille Chiaramonte qui construisit châteaux, résidences et monastères dans une bonne partie de la Sicile.

Après le tremblement de terre de 1693, les habitations troglodytiques de Modica furent abandonnées. Les habitants s’installèrent alors dans la vallée. Mais en 1902, une inondation dévastatrice ravagea le cœur de la cité. On recouvrit alors les lits des deux torrents. Cela donna naissance à deux grandes rues de la ville.

Modica est aussi réputée dans toute l’Italie pour son chocolat maigre !

Album photos Modica

De Marina Modica à Palazzo Acreide

A Pozzalo, nous abandonnons notre idée de départ de passer quelques jours à Malte : trop de contraintes dues au Covid ! Nous suivons une côte de plages et comme c’est dimanche, il y a foule !

En remontant sur Pachino, dans un étang, des flamands roses et des aigrettes nous offrent un bien beau spectacle !

Après un arrêt à Portopalo, pointe sud-est de la Sicile, la remontée le long de la côte vers Marzamemi est assez fastidieuse. Nous la quittons assez vite pour nous diriger vers la très belle ville de Noto très, très touristique ! Quelques heures de visite et nous en « prenons plein les yeux ».

En pleine chaleur, nous prenons la route qui va nous emmener durant trente kilomètres, pratiquement toute en montée, jusqu’à la petite ville de Palazzolo Acreide, village très pentu où la visite à vélo demande un peu d’énergie !!!

Album Photo de marina Modica à Palazzo Acreide

Noto

Noto s’impose par son style baroque tardif. Après la destruction du « premier » Noto en 1693, un nouveau site fut choisi. On conçut cette ville autour de trois rues principales parallèles tracées d’est en ouest afin de bénéficier de la lumière du soleil du matin au soir.

La rue haute était occupée par les nobles, celle du centre par le clergé et celle du bas par les classes populaires. De grandes rues bordées de superbes palais et de magnifiques églises.

Album photos de Noto

Palazzo Castelluccio à Noto

Ce palais à la façade néoclassique date de 1782 et fut construit par le marquis San Lorenzo del Castelluccio. Sa famille l’habita jusqu’en 1981. Faute de descendants, il fut légué à l’ordre de Malte qui le laissa à l’abandon mais le vida de ses meubles. Il s’étend sur 5000 m² et comporte 105 pièces dont seules 25 sont ouvertes à la visite. Racheté en 2011, il est de nouveau habité. Son propriétaire, le Français Jean-Louis Rémilleux a effectué un formidable travail de restauration. Le résultat est splendide !!!

Album photo du Palazzo Castelluccio

Palazzolo Acreide

Située dans les terres, à 670 m d’altitude, Palazzolo Acreide est une petite ville pittoresque entourée d’une très belle campagne, qui recèle de beaux palais et de nombreuses église aux façades baroques.

On peut aussi y voir le plus long balcon de Sicile, d’ailleurs nous avons mis deux photos, sur une, il ne tient pas. Le dessous du balcon nous gratifie, en plus, d’une jolie collection de grimaces !

Album photos Palazzolo Acreide

De Palazzo Acreide à Militello in Val di Catania

De Palzzalo Acreide jusqu’à Floridia, la route est très agréable d’autant que ce n’est que de la descente. De Floridia à Syracuse, c’est une entrée de ville et à Syracuse, c’est une circulation d’enfer ! Nous traversons Neapolis (la partie « moderne » de la ville) et gagnons la presqu’île d’ortiga.

C’est magnifique, notamment la place du Duomo, le tour de la presqu’île à vélo, les rues étroites et animées… retour à Neapolis et son parc archéologique.

Le théâtre grec, lieu d’un spectacle est recouvert d’un doublage de bois, décevant. Le reste est « intact » et particulièrement l’amphithéâtre romain de forme ovale, les latomies et les anciennes carrières.

Cela nous prendra deux jours pour rallier Syracuse à Militello in Val di Catania. La route qui nous conduit à Sortino monte bien, il y fait très chaud et nous sommes juste en eau. Heureusement, Laure récupère de l’eau fraîche auprès d’ouvriers, deux litres d’eau qui nous éviteront d’arriver à Sortino trop desséchés !

A Sortino, nous apprenons que le camping prévu pour ce soir n’existe plus. Nous nous chargeons de six litres d’eau et cherchons un coin de bivouac.

Laure trouve un joli endroit au bord d’une rivière. Joli, mais dur d’y arriver : il faut traverser la rivière et pousser les vélos dans les cailloux !

Le lendemain, un route bordée de champs où l’on pratique élevage et culture de céréales nous emmène à Lentini et, de là, parmi des cultures d’agrumes nous arrivons à Scordia par une route en bien mauvais état et bordée d’ordures. La suite pour arriver à Militello in Val di Catania est une montée bien raide avec un fort vent de face !!!

Album photos de Palazzolo Acreide à Militello in Val di Catania

Syracuse

Fondée en 734 AV JC par des Corinthiens, Syracuse se développe rapidement et devient la plus riche de toutes les colonies grecques.

Gelon, tyran de Gela s’en empare en 485 AV JC. Lui succèdent alors d’autres tyrans. Mais Syracuse prend le parti de Carthage contre Rome et se retrouva assiégée. Après un an de siège, en 212 AC JC, les Romains pillèrent la ville et Syracuse ne s’en remettra pas. Au VIème siècle, Syracuse reste la principale cité de Sicile sous l’empire byzantin. Les Sarrasins, débarqués en 827 attaquent en vain la ville en 828 puis la conquirent en 878. En 1086, la ville est prise par les Normands. Après l’unité italienne, Syracuse a connu une émigration de masse vers le Nord. Pendant les années 1960, l’industrie pétrochimique apporte une prospérité économique mais avec des impacts écologiques !

Album photos Syracuse

Militello in Val di Catania

Militello in Val di Catania fut reconstruite après le tremblement de terre de 1693 dans un style baroque tardif. Peu de monde pour admirer ses façades au pied des églises en pierre couleur jaune-clair dont la plus impressionnante est l’abbaye San Benedetto, presque un palais, superbement rénovée.

On poursuit par San Nicolo, Maria Santissima della Stella pour atteindre la porte flanquée d’une tour ronde qui débouche sur une place où se trouve la très belle fontaine della Ziza.

Album photos de Militello in Val di Catania

  1. claude vermersch

    Bonjour à vous deux
    Les anciens faisaient de belles choses, y a t’il des constructions neuves ?
    Le beau temps règne en maître chez vous, ici ce midi :18° le ciel est nuageux, il va pleuvoir………! Bonne continuation, envoyez nous encore de beaux reportages
    Bisous à vous deux
    PS : le nouveau casque de Laure est superbe

  2. pierre belloir

    oui, je ne savais pas qu’on parlait de « Sicile baroque »… mais c’est baroque, pas de doute. J’aime.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén