Du 09 au 14 septembre

Itinéraire

De San Teodoro à Olbia

Nous restons bloqués deux jours au camping Cala d’Ambra en raison de violents orages. Nous aurions préféré un autre camping car celui-ci… Bof !

Juste après San Teodoro, dans un étang bordant la route, des flamands roses nous offrent un joli spectacle.

Ensuite, c’est la SS125 (encore elle), mais ici, elle est très étroite et la circulation est dense donc prudence. Il est vrai que nous approchons d’Olbia.

Fondée par les Phéniciens, Olbia est un grand port depuis l’époque romaine. Elle a connu les Carthaginois, les Romains, les Vandales, les Byzantins, la république de Pise, les Aragonais et enfin les Espagnols puis se rattacha à l’histoire de l’île toute entière.

C’est très agréable de se balader le long du corso Umberto I, rue piétonne, bordée de terrasses.

Album photos de San Teodoro à Olbia

De Olbia à Palau, la Costa Smeralda

A partir de Cugnana, nous longeons la Costa Smeralda. Une belle route avec vues sur la mer nous emmène à Porto Cervo. Avec Porto Rotondo, ce sont deux paradis artificiels fréquentés par la jet-set internationale.

Au début des années 1960 le prince Karim Aga Khan achète 3 000 hectares de littoral et s’associe à un groupe d’investisseurs. Des hôtels de luxe, des résidences de standing sortent de terre, la Costa Smeralda (la côte d’Emeraude) est née.

Porto Cervo est une ville assez jolie. Nous trouvons que les constructions sont très bien intégrées au site et que l’ensemble dégage une belle harmonie. Du blanc, de l’ocre, de la pierre, pas de béton, pas de constructions hautes, une réussite architecturale.

Après avoir longé la côte, nous suivons une petite route qui, après avoir traversé le village de Cannigione et sa piste cyclable, nous conduit à Palau. C’est de Palau que partent les ferries en direction des îles de la Maddalena.

Un joli camping à Palau où nous rencontrerons un couple de Bordelais fort sympathiques.

Album photos de Olbia à Palau, la Costa Smeralda

Les îles de la Maddalena

La tente restera au camping une journée de plus. C’est donc sans sacoches que nous embarquons sur le ferries. La traversée dure environ 15 minutes et nous voici à La Maddalena, agréable village que nous traversons pour effectuer le tour de l’île en empruntant la route panoramique. Avec les vélos non chargés, c’est beaucoup plus facile !!!

La route offre des vues somptueuses sur l’archipel. Nous pédalons de petites criques en petites criques, profitant de superbes panoramas dès que la route s’élève !

Nous traversons ensuite le pont qui relie l’île de la Maddalena à celle de Caprera.

C’est sur cette île que Garibaldi passa la fin de sa vie. Afin d’en apprendre davantage sur ce personnage, nous nous dirigeons vers le musée. La route monte un peu et nous y voici ! Seulement aujourd’hui, il est fermé l’après-midi.

Demi tour et nous prenons la petite route conduit au mémorial de Garibaldi. La pente est raide mais heureusement les paysages sont superbes : panorama sur l’archipel et rochers aux formes originales.

Là-haut, nous apercevons le mémorial. Mais, en arrivant devant la porte, on nous dit que c’est fermé !!! Dommage, nous nous renseignerons ailleurs !

Nous retrouvons, après quelques kilomètres, le village de la Maddalena et si Lionel avait bien lu les horaires de bateau, nous n’aurions pas loupé le ferry et n’aurions pas attendu le suivant pendant une heure !!! 

Album photos les îles de la Maddalena

De Palau à Santa Teresa Gallura

Sur cette partie, le paysage change, la région est plus sèche. Toujours autant de circulation sur cette route.

Pour ce midi, nous cherchons un restaurant mais Santa Teresa Gallura est un village bien pentu et trouver le restaurant « Il Grottino » se mérite.

En sortant nous croiserons le couple de Bordelais rencontré à Palau. Ils son venus nous voir partir. Vraiment charmants ces gens !

A 15 h, nous embarquons sur le ferry en direction de la Corse et quittons encore une fois la Sardaigne mais définitivement pour ce voyage.

Album photos de Palau à Santa Teresa Gallura

Itinéraire total en Sardaigne

Ce que nous avons aimé en Sardaigne

La gentillesse des Sardes en général surtout dans les régions de montagne et particulièrement les bergers sardes

La limpidité et la chaleur de la mer alliés à la beauté des plages

La ville d’Alghero, la grotte di Nettuno, Bosa

Les gorges du Goroppu

La route SS125 dans sa partie montagneuse

La montagne Sarde dans le massif du Gennargentu

Ce que nous avons regretté en Sardaigne

Les prix abusifs de certains campings au regard des services proposés

La conduite automobile dangereuse dans certains secteurs notamment sur la côte