Voyages à vélo

De Bonifacio à Bastia

Du 14 au 22 septembre

Itinéraire

De Bonifacio au col de Verde

Nous retrouvons Bonifacio où nous avions pris le ferry pour la Sardaigne le 18 juin. Bonifacio est toujours aussi belle et il y a toujours autant de monde !

La route qui conduit à Porto Vecchio est une longue ligne droite fastidieuse avec beaucoup de circulation mais des conducteurs moins pressés et plus respectueux des vélos que les Italiens.

Encore pas mal de touristes à Porto Vecchio. En prenant la direction du village de Zonza, nous pensions avoir peu de circulation. Que nenni ! C’est un défilé de véhicules sur une longue montée aux pourcentages parfois à deux chiffres (traversée du village de l’Ospédale par exemple).

Le lac situé au-dessus du village de l’Ospedale manque cruellement d’eau !

De Zonza, un petit aller retour nous conduira au col de Bavella. Que de monde ! Malheureusement, le temps est gris et, en l’absence de soleil, les aiguilles de Bavella perdent un peu de leur charme !

Nous en profitons pour vous signaler le très agréable camping « La Rivière » à Zonza. Une belle étape !

Par Quenza, Serra-di-Scopamène, Aullène, nous montons au col de la Vaccia sur une très belle route, bien calme.

Une belle descente sur Zicavo, village étagé sur une pente très raide. Mais heureusement, nous restons dans les hauts pour prendre la route du col de Verde.

C’est une montée facile où vous avez de nombreux supporters sur les bords de la route : ils sont roses, noirs ou panachés, d’autres ont des cornes mais tous font partie du paysage !!!

Le col de verde se trouve sur l’itinéraire du GR 20 et, en conséquence, on y trouve un lieu de bivouac et pas mal de monde. Lieu de bivouac où nous avons trouvé que les prix étaient un peu exagérés par rapport aux prestations fournies ! Mais les randonneurs n’ont guère le choix !!!

Album photos de Bonifacio au col de Verde

Du col de Verde à Corte

Frais et humide ce matin, nous nous couvrons en conséquence ! Quelle bonheur cette descente en forêt avec des trouées nous laissant apercevoir la montagne corse au soleil levant ! A Ghisoni, un petit café nous réchauffe.

La route qui traverse le défilé de l’Inzecca est une petite merveille : nous longeons de superbes gorges bordées de hautes falaises.

La D43, via les villages de Pietroso, Vezzani (où l’on tourne un film), Rospigliani et Noceta nous emmène au camping de Peridundellu que nous vous recommandons.

La pluie nous accompagne une partie de la matinée. Malgré un très bel arc-en-ciel, la montée au col de Bellagranajo n’est pas des plus agréables d’autant que nous sommes accompagnés par le rugissement de bolides qui participent à un rallye automobile !

Et voilà Corte, avec sa citadelle sur un piton rocheux, au pied la Ville Haute et encore plus bas la Ville Basse très animée. Entre les deux, les rampes sont très raides et nous nous contenterons de la place Pasquale Paoli. Sa statue y trône. il est vrai que Corte fut sa capitale.

Pasquale Paoli créa la première constitution corse en 1755. Il fut à la fois un général corse, le chef de la République corse indépendante, un démocrate et un patriote. Il perdit l’ultime bataille contre l’armée royale française en 1769. C’est une figure de l’histoire corse !

Album photos du col de Verde à Corte

De Corte à Bastia

Nous pénétrons dans la région de la Castagniccia. Au XVIIème siècle, c’était la région la plus peuplée de l’île, région riche grâce au châtaignier qui lui a d’ailleurs donné son nom !

C’est à cette époque que furent édifiés la plupart des églises baroques et des campaniles.

A vélo, c’est une région qui se mérite. Les pentes sont fortes, comme la montée au col de Saint-Antoine au-dessus de Bustiglio, les campings absents, il faut bivouaquer, les ravitaillements rares, il faut prévoir !

Mais quel bonheur ces routes calmes émaillées de villages perchés d’où émergent de superbes campaniles, ces routes qui offrent des panoramas extraordinaires, ces routes où l’on ne rencontre bien souvent que quelques vaches ou cochons !

Point d’orgue, pour nous de cette région, le village de La Porta. Etagée sur les flancs du mont Petrone, La Porta est dominée par un somptueux campanile de 45 m de haut.

L’église Saint-Jean Baptiste, à côté, est un chef d’œuvre du baroque avec sa façade et ses plafonds peints en trompe l’œil.

Changement de décor, nous retrouvons la côte, la grande route, la circulation, le bruit mais il faut bien gagner Bastia et le ferry qui nous ramènera en métropole !

Dernier plaisir corse, la montée au col de San Stéphano et la superbe descente par le défilé de Lancone.

Album photos de Corte à Bastia

Bastia

Aujourd’hui, nous allons gagner Bastia. En effet, nous quittons la Corse ce soir et nous avons la journée pour découvrir la ville.

Mais avant, nous avons rendez-vous au stade de Furiani ! Pas pour y disputer un match de football mais pour rencontrer des amis du Vélo Club d’Annecy. En effet, le club a programmé un séjour en Corse et le groupe est arrivé à Bastia ce matin. Une très agréable coïncidence ! Un vrai plaisir de retrouver les amis du club.

Et maintenant, direction Bastia ! Quelle circulation ! Nous gagnons la vieille ville, ses rues étroites, sa cathédrale, la citadelle, c’est superbe !

Et puis, voici le vieux port, très animé. Situé dans une anse étroite offrant une bonne protection, il a été au cœur du développement de la ville. Actuellement, il n’est plus aussi important économiquement mais son attrait touristique en fait un des emblèmes de Bastia.

Autre lieu, la place Saint-Nicolas où trône la statue de Napoléon Ier. Très grande place bordée de platanes et dont l’un des côtés propose une suite ininterrompue de bars. Un endroit très agréable.

Il y a de nombreuses églises à Bastia. On peut citer l’église Saint-Jean-Baptiste et l’oratoire de l’Immaculée Conception à l’intérieur bien particulier.

Nous sommes loin d’avoir tout découvert à Bastia mais, pour ce que nous en avons vu, c’est une belle ville très agréable où il doit faire bon vivre !

Album photos de Bastia (et environs)

Bastia

Itinéraire total en Corse

  1. Bréchet

    Merci
    Nous avons fait un merveilleux voyage en votre compagnie
    Maryvonne & Bernard

  2. Gicquel Jean-Pierre

    Bonjour les amis, je vous avais quittés en Amérique, je vous retrouve en Camargue, Ardèche, Corse, Sardaigne et Sicile. La forme est toujours là, les photos toujours magnifiques et c’est toujours un plaisir de redécouvrir des paysages avec d’autres yeux. Merci à vous pour le partage … et si vous voulez découvrir le vignoble nantais, je ferais bien quelques kilomètres avec vous. Amitiés. Jean-Pierre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén