2 L à vélo

Voyage à vélo en Amérique du Sud

Quito

Du 30 juin au 2 juillet

Quito, capitale de l’Equateur, compte environ 3 millions d’habitants et se situe à une altitude de 2850 m. La ville actuelle fut fondée officiellement en 1534 par les Espagnols mais le site était occupé jusque-là par une ethnie indienne nommée Quitus qui a donné son nom à la ville.

Nous avons rejoint Quito assez facilement à partir de Tumbaco, il est vrai que l’on était dimanche et que la circulation était moins dense. Pour passer le tunnel à vélo, placez-vous sur la voie du milieu, non utilisée par les voitures. Le nombre de cyclistes dans Quito nous a surpris, de plus ils prenaient tous la même rue ! Nous avons suivi le mouvement et sommes arrivés à proximité du centre historique sans voir un seul véhicule. C’est là que nous avons rencontré François, un Suisse marié à une Équatorienne qui passe sa retraite en Equateur. Il nous a expliqué que tous les dimanches matin, de 8 h à 14 h, c’est le Ciclopaseo : on ferme des rues à la circulation, seuls les vélos peuvent y circuler et cela sur 30 km du nord au sud de la ville, un exemple à suivre que nous avions déjà vu à Medellín ! Et il y en a des vélos !!!

Le centre historique de Quito est superbe. Il y avait un monde fou dans les rues ce dimanche. Elles sont animées par des chanteurs, des danseurs, des clowns… ça vit, ça vit !!! Mais la visite se mérite, ça monte et ça descend.

Les monuments sont nombreux notamment les églises, mais on y voit aussi le Palais du gouverneur, un très bel édifice et au hasard des rues de superbes maisons de style colonial.

L’église de la Compana nous a émerveillés. Elle date du XVIIe siècle et est considérée comme une des sept merveilles de l’Equateur. Et c’est vrai que son intérieur de style baroque, mais avec une influence mauresque, est abondamment décoré de feuilles d’or, impressionnant !

Encore une journée bien remplie. Ce matin, nous nous sommes rendus sur la place de l’indépendance où se trouve le Palais présidentiel. En effet, tous les lundis, à 11 h, a lieu la relève de la garde et le Président de la République vient au balcon saluer son peuple. On a assisté à une parade militaire en costumes d’époque. Pour être franc, il y avait bien quelques contestataires dans la foule !

L’après-midi, François et sa femme Martha nous ont fait découvrir le Quito moderne. Quelques empanadas plus tard, grâce à leur beau-frère chauffeur de taxi, nous sommes montés sur la colline du Panecillo, où se trouve la statue monumentale de la vierge de Quito. De là, on domine la ville tout illuminée. Il faut dire que la nuit tombe tous les jours aux environs de 18 h. La soirée s’est terminée dans le quartier de la Ronda devant un chocolat et une énorme empanada au fromage !!!

Pour notre dernier jour à Quito, nous avons retrouvé François et Martha, la fille de Martha et son mari, pour prendre le « teleferiqo » qui nous a montés à 4050 m sur une colline dominant Quito. On peut y voir les plus hauts volcans de l’Equateur mais ce matin, les lointains sont bouchés. Pour l’anecdote, François n’est pas redescendu en téléphérique mais en VTT de descente, discipline qu’il apprécie particulièrement.

Merci à vous François et Martha pour votre disponibilité. Sans vous, nous n’aurions pas découvert tant de choses à Quito.

Nous avons bien aimé Quito notamment le centre historique, le Panecillo, la montée au téléphérique. Par contre, c’est une ville très polluée et bruyante. La circulation est très dense et les bus « crachent noir », d’autant plus que la ville est à 2850 m, que les rues montent et descendent… les moteurs rugissent !

Avant de partir, nous avons rencontré, à leur hôtel, Clémentine et Benjamin, frère et sœur, d’Annecy, qui veulent en quatre mois relier Bogota à Santiago !!! Ils avaient récupéré nos drapeaux oubliés à Cayambé. Comme nous en avions des nouveaux, nous leur avons laissé les anciens !

Sortie de Quito dans le « bruit et la fureur », mais pas trop de souci finalement !

  1. Christiane danel

    Merci pour ces belles photos colorées!! que de rencontres enrichissantes!!! bonne continuation et beaux voyages!!! biz a vous deux. Christiane Danel

  2. Gérard LOEUILLET

    Quel régal ces articles et ces photos ! Nous y serions presque…
    Je vous souhaite de rencontrer encore quelques « François » (voire des Français) au cours de votre périple pour découvrir ce qu’un simple passage ne permet pas de voir!
    A bientôt lors d’une prochaine étape. Amitiés.

  3. Gothon

    Que de belles photos ! On en oublie même que vous pédalez !
    La vie de nomade à l’air de vous réussir, on vous voit en pleines formes….

  4. Famille Lamotte de Bonnelles

    Coucou la tata, coucou Lionel…
    On vous cherchait sur le tour de france…vous vous êtes échappés?
    Bonne route, bon vélo et vive les rustines 😄
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén